AccueilPortail*GalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 17-01-09 Aïkido

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: 17-01-09 Aïkido   Sam 17 Jan - 9:36

Bonjour à vous Smile

Voici un de mes rêves de cette nuit : (la nuit fût très mouvementée, j'hésite à vous donner autant de boulot de déchiffrage sorry )


Une projection sur mon prof !! miam !!

Je suis dans une grande salle où je pratique l’Aïkido (dans la réalité cela fait 8 ans que j’ai arrêté), je m’entraîne avec le boken (imitation du sabre en bois), je ne fais pas de katas appris mais des mouvements, des coupes, des déplacements qui me viennent naturellement.

J’essaie de sentir ma justesse de positionnement mais je trouve qu’il n’est pas évident d’avoir un regard sur soi même.

Je lève les yeux et il apparaît un miroir, je me vois donc exécutant mes mouvements, ils sont précis, centrés, les mouvements partent de mon bassin, j’ai vraiment l’impression que c’est lui qui provoque le mouvement et mes jambes suivent.

Je vois que mes pieds ne se déplacent pas de façon linéaire, ils font comme un détour par rapport à la trajectoire optimale, des arcs de cercle à l’extérieur.

Je m’inquiète de ça et je regarde autour de moi pour voir comment font les autres, la salle est pleine d’autres pratiquants, je suis à l’extrême gauche, prés du mur.

Il y a tous les niveaux de pratiquants, assez près de moi à droite il y en a deux qui semblent avoir un bon niveau, ils simulent le sabre avec la main, leurs déplacements sont amples, fluides, naturels, très peu codifiés (même par rapport à mes coupes « naturelles ») je suis étonné car ils portent chacun un ou deux colliers (en matière plutôt naturelle, pas la grosse chaîne en or, quoi !) assez longs autour du cou qui fait que cela virevolte à leurs déplacement, un collier ressemble fort à un chapelet.

Ils s’affrontent comme dans un duel, ils s’éloignent beaucoup, une bonne dizaine mètres, se scrutent des yeux et le mouvement s’enclenche, ils avancent avec détermination l’un vers l’autre et le premier qui touche le sternum (charkra du cœur) de l’autre gagne. Ils recommencent plusieurs fois, ils sont transpirants et ils ont l’air de prendre beaucoup de plaisir à cet échange.

Un peu plus loin derrière eux, j’en vois deux qui sortent de vrais sabres et qui se préparent
mentalement à un duel, là le danger est bien réel et ce genre de combat est réservé aux experts ayant une extrême maîtrise de chacun de leur gestes.

Vers le centre de la salle il y a « de drôles de spécimen » deux ou trois pratiquants, les plus hauts gradés, de tous, les maîtres, portent une tenue très spéciale, une grande cape de soie, ils portent
des cols hauts et sont bien mystérieux, ne laissent transparaître aucune émotion, ils portent un masque également un peu comme sur cette pochettes du CD d’enigma (rigolo What a Face le titre de l'album est The screen behind the mirror),
Il me semble même qu’ils ont des colliers ornés de pierres précieuses. Ils ont tous assez grands et
impressionnants de part la densité qui se dégage d’eux.

Je me retrouve près d’eux.

J’ai l’impression qu’ils s’occupent de faire passer un grade à quelqu’un ou plutôt qu’ils le mettent à l’épreuve.
Je regarde : c’est mon premier prof d’Aïkido (dans la réalité c’est le vrai aussi, Eric), mais la scène
est bizarre et ne ressemble pas à un passage de grade habituel, ils sont à plusieurs sur lui, pas les hauts gradés qui eux regardent, c’est d’autres pratiquants dont une femme qui « attaquent » et essaient de maîtriser Eric.

Ils sont au sol, je vois des clefs, des contre clefs qui s’enchaînent, à un moment Eric roule, son hakama (sorte de jupe portée par les Aîkodokas) remonte et je vois ces fesses !

Cela ressemble maintenant beaucoup plus à de la lutte qu’à de l’Aïkido.

Eric semble souffrir et ne pas apprécier du tout la situation, je reste tout près et je me prépare à intervenir parce que je ne suis plus sur que tout cela soit un jeu. A ce moment un des « maîtres
géant » pose sa lourde main sur mon épaule et me dit qu’il faut que je recule, je ne suis pas d’accord mais à la fois il m’y contraint et à la fois j’accepte son autorité de « grand maître », il n’a plus de masque, il a les traits très durs et fermés et énormément d’énergie. En reculant je vois
que tous les autres s’étaient déjà assis pendant que j’étais absorbé par le combat d’Eric. Le maître me repousse jusqu’ à eux et je m’assied aussi.

Là je vois qu’un autre « combat » se prépare, ils sont debout, celui qui passe l’épreuve est seul, ces opposants sont au moins six, ils sont en cercle.

Là je comprend que même le combat d’Eric respectait certaines règles, que c’était convenu, accepté de sa part.

Je vois celui qui passe l’épreuve, (un gars que je ne connais pas dans la réalité) pas obèse mais un peu rond tout de même, qui se prépare, il choisit sa stratégie et la simule réellement avant le début du
combat : pénétrer au centre du cercle et en ressortir après y avoir maîtrisé un maximum d’individus.

Fin du rêve.


Dernière édition par Minanga le Lun 19 Jan - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bozarchi
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 642
Age : 68
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: 17-01-09 Aïkido   Sam 17 Jan - 16:52

Salut Minanga,

Comme je bouffe à tous les râteliers, j’ai un peu tâté le judo puis le karaté, et je me souviens que tout doit partir du bas-ventre, sinon c’est la cata, même si on ne fait pas de Katas comme toi ici.
Ce qui cause problème, est que le miroir qui renvoie ton image est en haut, dans le mental. C’est là-haut que tu prends tes repères, et non dans tes tripes qu’on appelle le feeling, le ressenti, ou l’intuition selon l’interlocuteur. Cette erreur se répercute sur ton positionnement et te fait dévier de ta trajectoire pour contourner les obstacles imaginaires qui ne sont que des nuisances dans ta pensée.

Ta place à l’extrême gauche, prés du mur, semble indiquer que ces dérives t’ont écarté vers une phase d’observation. L’agressivité naturelle, représentée par le sabre en bois que tu tenais au début, laisse place au besoin de maîtrise. Cette maturation est mise en scène par les pratiquants qui, à ta droite, simulent la tenue des sabres avec leurs mains. Les colliers, qu’ils portent comme des chapelets, paraissent évoquer une spiritualité garante d’union harmonieuse dans cette émulation réciproque. L’agressivité destructrice se retourne habituellement contre soi grâce à l’Aïkido qui utilise la force de l’adversaire pour réduire à néant sa tentative d’agression. Ici, l’effacement de l’égo transforme cette énergie agressive. Elle est sublimée dans leur échange bénéfique.

Derrière eux, comme s’ils étaient leur passé, leurs ombres, les deux autre sont dangereux avec leur armes réelles, prêts à tout trancher pour avoir raison. Au centre, au cœur du problème, les pires, sont les drôles de spécimens. Leurs tenues font penser à des gurus de sectes prêts à tous les prétextes pour dissimuler derrière leurs masques de graves névroses. Leur besoin insatiable de suprématie, n’épargne pas ceux qui croisent leur route comme celle du temple solaire. Ce que cache en réalité cette apparence impressionnante, est une angoisse, un sentiment d’infériorité qui cherche à se rassurer.

Chaque occasion est bonne à qui le souhaite pour montrer son cul, mais dans la posture inconfortable que la scène décrit, je soupçonne plutôt le rêve de t’indiquer sur quoi tu risques t’asseoir. En effet, la lutte est synonyme de lutte de pouvoir dans la quelle l’énergie est gaspillée vainement à espérer dominer. Tandis que grâce à la synergie des efforts, on peut construire des merveilles. Reculer n’est pas plus déshonorant que lâcher prise. Cela permet souvent d’éviter de mener un combat inutile et perdu d’avance. Cela permet aussi et surtout de prendre la distance nécessaire à une vision plus englobante de sa situation, afin de mieux s’impliquer dans ce qui nous concerne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perce-reve.fr
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: 17-01-09 Aïkido   Sam 17 Jan - 18:09

Un très grand, profond et sincère Merci à toi.

Cet un reflet juste de ma réalité intérieure. Je reviendrais en dire plus, mon après midi a été très mouvementée en lien avec ce que je t'avais précisé par MP... à bientôt Smile :[ami1]:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: 17-01-09 Aïkido   Dim 18 Jan - 20:32

Je reformule pour intégrer encore un peu plus Wink

Les vestes que j'ai prises dans le monde professionnel ces dernières années ont fait naître chez moi un sentiment d'infériorité mal dissimulé derrière un masque froid, maladroitement autoritaire et hautain (les gourous).
La pression de cette blessure a enclenché un mode de protection et créé un filtre devant mes yeux, il n'y a plus de possibilité de libres échanges mais tout vire à la lutte...(le pauvre Eric)

Le masque du "maître des lieux" est tombé, j'ai accepté de prendre le recul nécessaire et de ne pas me mêler encore une fois de plus à cette lutte.

J'ai pu voir les effets néfastes de ma propre programmation.

Et comme la personne du dernier combat, je sais maintenant pourquoi je suis là, je me prépare mentalement à cette nouvelle rencontre dans une souplesse retrouvée Very Happy
Pénétrer le cercle, sans colère, ni violence et danser avec mes partenaires sans oublier mon centre.
Pour le plaisir de l'échange Smile :[danse1]:

Merci Bozarchi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 17-01-09 Aïkido   

Revenir en haut Aller en bas
 
17-01-09 Aïkido
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Kidokan ou Thiqar تيقار
» Dossier Septembre 2013 : Aikido
» Morihei et Kisshomaru Ueshiba [Aikido]
» L'esprit Aïkido une autre façon pour faire taire son égo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Introspection :: Chambre :: Grimoire des songes :: Minanga(nanas-beh quoi?)-
Sauter vers: