AccueilPortail*GalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01-09-09 fête, poker, chute...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: 01-09-09 fête, poker, chute...   Mar 1 Sep - 6:36

Bonjour,

Voilà un rêve qui m’a laissé pleins d’interrogations… Merci à ceux qui pourront m’aider à y voir plus clair.

Au début je suis dans un endroit, je ne sais pas si c’est à l’intérieur ou à l’extérieur (en tout cas il n'y a pas de limites clairement définies), il y a comme une kermesse avec des stands de différentes origines mais c’est assez festif, une bonne quarantaine de personnes sont là, un propose une dégustation de vin, l’autre fait griller de la viande sur barbecue, je reconnais des connaissances de quand j‘étais à la Réunion il y a une quinzaine d’année.
Il n’y a rien de spécial à faire, j'observe et je souris d'être là, je ne prends pas part directement aux activités proposées.

A un moment, quand je suis assez proche d’E. (une des personnes avec qui j’avais monté une société à la Réunion qui fût mon premier GROS échec) il y a mouvement de dérive, (à ce moment l’espace est devenu une salle close avec des rideaux rouges) un du groupe balance de la nourriture (spaghettis bolognaise) d’un côté à l’autre de la salle, en direction d’E, cela passe au dessus de lui et viens s’écraser sur le rideaux, il renvoie une boulette de viande, cela n’a pas tellement le temps de s’empirer puisque arrive une femme, apparemment c’est à elle qu’appartient la salle ou c’est tout du moins à elle que les organisateurs de la fête l’ont loué.

Elle entre et paraît ravie du bon état de la salle, elle trouve que c’est bien propre pour un endroit qui vient de vivre une kermesse, puis elle voit les rideaux tachés des spaghettis bolognaises et dit « bon, à part ça »

Cette femme propose de passer à un jeu, une sorte de poker, un grand cercle se forme, il y a une bonne vingtaine de personnes, dont moi qui n’était pas très désireux d’y prendre part mais je n’ai pas refusé non plus, c’est comme si j’étais pris dans le mouvement.

Il y a tout un tas de cartes qui sont versées en vrac au milieu du cercle, elles ne viennent pas toutes du même jeu, il y en a des récentes, des vielles, des petites, des grandes…

Je ne connais pas les règles du jeu mais je vois les autres se dépêcher d’attraper les cartes alors je m’y met à mon tour sans vraiment savoir lesquelles prendre, je crois qu’il en faut 8.

Je suis le troisième joueur, nos jeux sont posés à côtés de nous, nous devons prendre celle du dessus de la pile sans la connaître. Le premier pose une carte, le second en pose une par-dessus et dit que c’est lui qui a gagné, il rejoue, le premier rejoue et dit que c’est lui qui a gagné, leurs cartes ressemblent a de vrais cartes mais je ne comprend pas ce qui fait gagner l’un ou l’autre, j’observe et je réfléchis très vite et très forcé pour comprendre les règles du jeu, c’est à mon tour de jouer. Je suis entrain de réfléchir, la femme compte et je sais que si elle arrive à huit je passe mon tour. Cette notion de temps me met sous pression.

Juste avant qu’elle ne dise « huit », je prend la carte du dessus et je la pose mais ce n’est pas une carte à jouer, c’est comme une image de pub qui avait été découpée, la femme me dit « tu as perdu », je réfléchis et j’analyse très très rapidement pour comprendre pourquoi moi j’ai des cartes comme celle là et pas les autres… Je rejoue, à nouveau juste avant la fin de son comptage stressant et c’est à nouveau pas une vraie carte, là, elle me dit « tu as vraiment perdu »

Là, changement de décors, je ne me souviens plus du lien mais je me retrouve suspendu sous le niveau du sol, dans une faille, par de minces ficelles.
Les parois ne sont pas très loin, tout au plus à deux mètres mais je ne peux pas les atteindre, le fond de la faille est environ 10 mètres plus bas.

Je vois ma compagne actuelle un peu au dessus de moi, elle aussi au dessus de la faille mais elle est comme allongée sur une souche de bois qui est plantée dans le vrai sol.

Je crois que je lui demande de l’aide, de s’approcher de moi pour que je puisse me hisser sur son bois, elle ne peut pas ou ne veut pas je ne me souviens plus alors je dis « tant pis » et je commence à me balancer pour essayer d’attraper les bords ou le bois et de m’en sortir.

A un moment je lève les yeux et je vois les ficelles qui cèdent, je vais tomber, je tombe, la chute est très réaliste et je touche le fond de la faille, je n’ai pas amorti la chute, je suis tombé droit et raide sur mes jambes. Sans ressentir de douleur je sais que je me suis fait mal, aux jambes, notamment la cuisse gauche cassée.

Je suis maintenant allongé au fond, ma compagne est près de moi, je lui dit avec de la colère qu’elle aurait put m'aider plus tôt (dans ma tête : avant que je tombe), elle me répond « si tu as mal tu devrais pleurer ».
Mais je ne pleure pas, je regarde mes jambes : mes vêtements sont partis, elles sont comme couvertes de brûlures, presque complètement écorchées mais déjà entrain de former des croûtes.
Puis je regarde mon sexe, il y a un peu de sang qui coule du méat, là je comprend que je ne suis pas blessé qu’en surface, je lui dis « tu as vu ? », je le regarde à nouveau et je me met à pleurer fort.

Là, réveil en sursaut.

Merci beaucoup.


Dernière édition par Minanga le Mer 9 Sep - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bozarchi
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 642
Age : 68
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Jeu 3 Sep - 14:18

Salut Minanga,

Ta première phrase pourrait résumer ce rêve qui semble te proposer de reconnaître tes limites (et donc tes repères), afin de te rassurer pour recouvrer ce plaisir de l’instant : celui qui te fait sourire d’être là, tout simplement, au début (« ici et maintenant »).

Cette sorte de kermesse joyeuse est ta richesse, ton potentiel où l’inné est le coté naturel (le déroulement en extérieur) et l’acquis sont tes connaissances et expériences diverses (les stands de différentes origines).

La Réunion évoque l’isolement d’une île, et le rassemblement qui évite la dispersion, mais c’est aussi - pour toi - le rappel du sentiment d’échec qui a suivi ta tentative « ratée ».

Mon don d’ubiquité défaillant (à cette époque Suspect ) ne m’a pas permis d’identifier le profil de « E ». Mais si tu en es proche, pendant un instant dans le rêve, c’est probablement que parfois tu lui ressembles quelque part, puisque c’est à partir de là que ça dérive. Cela correspond au début de l’enfermement avec ces rideaux qui font penser à une façon de dissimuler ce qu’on souhaite cacher. Leur couleur rouge indique que ce parasitage est actif.
Si parasitage il y a, c’est que pareil écran renferme autant sur soi qu’il isole, et donc gêne les échanges nécessaires à l’émulation. Cet écran protecteur (dissimulateur d’un manque ?) est comme la frime des ritals représentée par les spaghettis à la bolognaise lancés à la figure d’ « E » (qui n’en tient pas compte, puisque ça lui passe au dessus de la tête). Le poker est également un jeu de bluff, qui cache un désir de domination : « Le premier pose une carte, le second en pose une par-dessus et dit que c’est lui qui a gagné ».
Puisque la salle appartient à la femme (qui propose le jeu), tout cela pourrait traduire un désir de séduction qui constitue en lui-même une dérive, car « L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête ».

Le constat et le commentaire de cette femme (« bon, à part ça ») confirmeraient que tu n’as pas besoin de ces artifices qui t’éloignent du réel, et ne te rapportent rien que des illusions (= des emmerdes).
Il semblerait que tu aies tendance, du coup, à te hasarder dans des trucs que tu maîtrises mal et qui ne te correspondent pas vraiment. Ce qui expliquerait que le jeu soit placé à coté de toi, et que les cartes soient de différentes provenances. Cela génèrerait, de fait, davantage d’angoisses, de frustration et de retours de manivelle, que de satisfaction. En conséquence, tu subis apparemment la pression du temps qui passe à cause d’un sentiment de ne pas être reconnu Cool , imagé par tes cartes qui sont plutôt des découpes de pubs (qui tentent de fourguer un produit en ventant ses prétendues qualités). Le thème initial de ce rêve semble ainsi réapparaître ici pour t’inciter à mieux découvrir, et donc à apprécier celui que tu es vraiment, pour t’en satisfaire afin de vivre mieux. Car le 8 est signe d’équilibre et de loyauté envers soi, et donc envers les autres, mais aussi de richesse.

Ce manque de connaissance de tes capacités contribuerait au manque de confiance en toi, et te rendrait dépendant des autres en faussant tes rapports à eux. C’est tout cela qui parait être mis en scène lorsque tu es suspendu plus bas que terre. Ces ficelles (comme celles que l’on tire) sont autant de liens qui entretiennent tes dépendances. La faille est ce point de faiblesse qui induit tes angoisses (suspendu dans le vide) en t’éloignant de ta réalité (essayer d’attraper les bords). Après cette chute (qui ne t’a pas tué, ni fait souffrir) ta cuisse gauche est cassée. Si c’est celle de Jupiter, c’est que ton orgueil (conséquence logique du manque ressenti) est mal placé dans cet amalgame d’artifices dont ton couple se passerait bien…

La colère dont tu fait preuve à l’égard de ta compagne traduirait - ici aussi - un sentiment parasite de frustration et/ou d’infériorité, puisqu’elle était suspendue au-dessus de toi, solidement enracinée.
Un rapport de force dominant – dominé ? :confus:
Les pleurs qu’elle préconise seraient ta nécessité de te débarrasser de tous ces encombrants qui te font souffrir, mais que tu es seul à pouvoir gérer.

Après que ce rêve ait démontré combien tu te « rates » parfois, en t’éloignant de toi-même, je ne peux m’empêcher de penser au film « le 3ème homme ».
Surtout lorsque tu précises : « Je suis le 3ème joueur.. ».
Sauf que tu serais à la fois les trois personnages scratch , disons une « dérive » qui part rechercher des témoignages de sa valeur, afin de recouvrer son authenticité.
Sauf, surtout, que ce qu’il y a de beau en toi n’est pas mort mais souvent perdu de vue dans les brouillards du doute.
Ce film relate les recherches d’un mec « raté » venu retrouver son ami d'enfance. À son arrivée il le découvre mort dans un étrange accident, alors que la police le soupçonnait d'être au coeur de sombres trafics. Le mec part alors à la recherche du "3e homme", un témoin non identifié de l'accident, pour comprendre les raisons de ce décès.
Dans l’atmosphère des bas-fonds où une faune s'entre-dévore, il est difficile de reconnaître le "vrai" du "faux", de ce jeu du chat et de la souris.
Ce mec va de découverte en découverte, jusqu'à connaître la vérité...
Ce film traduit les dérives qu’induit l’enfermement.
yeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perce-reve.fr
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Ven 4 Sep - 12:36

D'abord : MERCI Bozarchi...


...je reviendrais pour un retour détaillé...

Hier à la première lecture je pensais :'tiens, c'est la première fois qu'une
interprétation de Bozar me parle aussi peu, va falloir que je lui explique
comment je l'ai interprété moi-même ce rêve pour qu'on échange"

Ce matin (peut être suite au rêve de cette nuit) deuxième lecture, je vois que
nos interprétations ne sont ni séparées, ni opposables, elles abordent la même
histoire à différents niveaux et en ce sens se complêtent...

Là je reste un peu baigné d'interrogations sur ce que serait mon
"authentique"... Question



A tout à l'heure refelchis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Dim 6 Sep - 17:03

Voilà, je vais étoffer mon retour Smile

Ta première phrase pourrait résumer ce rêve qui
semble te proposer de reconnaître tes limites (et donc tes repères),
afin de te rassurer pour recouvrer ce plaisir de l’instant : celui qui
te fait sourire d’être là, tout simplement, au début (« ici et
maintenant »).
-> J'aimerais qu'on revienne là dessus car je ne vois pas où il s'agit de mes limites et de mes repères ?
Par contre effectivement, je pense aussi qu'il s'agit d'un bilan par rapport à mon "avant" qui était heureux au présent.
Very Happy

Cette sorte de kermesse joyeuse est ta richesse,
ton potentiel où l’inné est le coté naturel (le déroulement en
extérieur) et l’acquis sont tes connaissances et expériences diverses
(les stands de différentes origines).

La Réunion évoque
l’isolement d’une île, et le rassemblement qui évite la dispersion,
mais c’est aussi - pour toi - le rappel du sentiment d’échec qui a
suivi ta tentative « ratée ».
-> Je crois que le rêve parle surtout de ça, ce sentiment profond d'échec qui m'a fait basculer dans le doute, et mes tentatives inconscientes de compréhension qui m'ont poussé à me reperdre par deux fois. (les deux cartes que je tire et qui mènent à ma perte, mes deux autres répétitions de piètres associations pros)

Mon don d’ubiquité défaillant (à cette époque Suspect
) ne m’a pas permis d’identifier le profil de « E ». Mais si tu en es
proche, pendant un instant dans le rêve, c’est probablement que parfois
tu lui ressembles quelque part, puisque c’est à partir de là que ça
dérive.
-> oui je lui ressemble par le fait que je faisais le boulot par passion et pas par intérêt financier, aussi parcequ'il passe pour un extra terrestre et connaît un vrai décalage avec les autres, mais que lui le gère beaucoup mieux car ces compétences techniques sont très reconnues et qu'ils s'en fout davantage du regard des autres.

Cela correspond au début de l’enfermement avec ces rideaux qui
font penser à une façon de dissimuler ce qu’on souhaite cacher. Leur
couleur rouge indique que ce parasitage est actif.
-> Effectivement cet évenement fût la fin d'un cycle de vie "heureux" et le début d'un enfermement dans la réflexion sans doute, comme la suite du rêve le montre (je réfléchis intensément...) Gloups...
Parasitage encore actif je m'en doutais mais je bosse dur (dans l'action concrète, finit la réflexion) pour le désactiver, pour le moment cela porte ces fruits et ma confiance remonte.

Si parasitage il
y a, c’est que pareil écran renferme autant sur soi qu’il isole, et
donc gêne les échanges nécessaires à l’émulation. Cet écran protecteur
(dissimulateur d’un manque ?) est comme la frime des ritals représentée
par les spaghettis à la bolognaise lancés à la figure d’ « E » (qui
n’en tient pas compte, puisque ça lui passe au dessus de la tête). Le
poker est également un jeu de bluff, qui cache un désir de domination :
« Le premier pose une carte, le second en pose une par-dessus et dit
que c’est lui qui a gagné ».
-> La je ne te suis pas tout à fait, le rideau est sans doute effectivement symbolique de l'écran qui s'est imposé (que ma psyché à mis en place) entre le monde et moi suite à ce premier échec, mon espace d'évolution s'est vu grandement réduit.
Je vis davantage le poker comme un jeu de "hazard" ou quand le jeu est là on peut tout gagner mais quand il n'est pas là il n'y a pas grand chose à faire, d'ailleurs je pense que la femme représente la vie ou la destinée, c'est elle qui juge l'état de la salle correcte (ma psyché ?)
à part l'incident des spaguettis. C'est elle qui propose le jeu que je vis comme la suite de ma vie, les dix années qui viennent de passer. J'essaie de comprendre les règles du jeu, mais rien n'y fait, la logique m'échappe et pourtant il y en a une, car ce n'est pas le fait de poser la carte au dessus de l'autre qui fait qu'on gagne mais il y avait bien quelque chose en lien avec la valeur des cartes.
Le bilan c'est que toute ma réflexion ne m'a servi à rien, rien qu'à jouer des cartes qui s'avéraient de toute façon inadéquate au jeu... de plus la réflexion m'a poussé à chaque fois à jouer inextrémis avant que je passe mon tour, ce fût vrai aussi dans ma vie... ->"
scratch vadérétro le penseur inutile"

Puisque la salle appartient à la
femme (qui propose le jeu), tout cela pourrait traduire un désir de
séduction qui constitue en lui-même une dérive, car « L'homme n'est ni
ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête
».

Le constat et le commentaire de cette femme (« bon, à part ça
») confirmeraient que tu n’as pas besoin de ces artifices qui
t’éloignent du réel, et ne te rapportent rien que des illusions (= des
emmerdes).
-> de quels artifices parle tu ?

Il semblerait que tu aies tendance, du coup, à te
hasarder dans des trucs que tu maîtrises mal et qui ne te correspondent
pas vraiment. Ce qui expliquerait que le jeu soit placé à coté de toi,
et que les cartes soient de différentes provenances. Cela génèrerait,
de fait, davantage d’angoisses, de frustration et de retours de
manivelle, que de satisfaction. En conséquence, tu subis apparemment la
pression du temps qui passe à cause d’un sentiment de ne pas être
reconnu Cool
, imagé par tes cartes qui sont plutôt des découpes de pubs (qui
tentent de fourguer un produit en ventant ses prétendues qualités).
-> là je crois qu'on se rejoint tout à fait
Wink


Le
thème initial de ce rêve semble ainsi réapparaître ici pour t’inciter à
mieux découvrir, et donc à apprécier celui que tu es vraiment, pour
t’en satisfaire afin de vivre mieux. Car le 8 est signe d’équilibre et
de loyauté envers soi, et donc envers les autres, mais aussi de
richesse.
-> c'est ça que j'arrive pas à voir dans ce rêve...
Suspect

Ce manque de connaissance de tes capacités
contribuerait au manque de confiance en toi, et te rendrait dépendant
des autres en faussant tes rapports à eux. C’est tout cela qui parait
être mis en scène lorsque tu es suspendu plus bas que terre. Ces
ficelles (comme celles que l’on tire) sont autant de liens qui
entretiennent tes dépendances. La faille est ce point de faiblesse qui
induit tes angoisses (suspendu dans le vide) en t’éloignant de ta
réalité (essayer d’attraper les bords). Après cette chute (qui ne t’a
pas tué, ni fait souffrir) ta cuisse gauche est cassée. Si c’est celle
de Jupiter, c’est que ton orgueil (conséquence logique du manque
ressenti) est mal placé dans cet amalgame d’artifices dont ton couple
se passerait bien…
-> hummm, c'est bien résumé....

La colère dont tu fait preuve à l’égard de
ta compagne traduirait - ici aussi - un sentiment parasite de
frustration et/ou d’infériorité, puisqu’elle était suspendue au-dessus
de toi, solidement enracinée.
Un rapport de force dominant – dominé ? :confus:
Les pleurs qu’elle préconise seraient ta nécessité de te débarrasser de
tous ces encombrants qui te font souffrir, mais que tu es seul à
pouvoir gérer.
-> je suis bien d'accord ! c'est effectivement ce qu'elle fait dans la réalité, ce que je finis par faire à la fin du rêve, je pleure fort.

Ce qui m'a laissé très interrogateur c'est la fin du rêve que j'ai vécu comme une représentation de ma vie présente : Je ne saisi pas le décalage qu'il y a entre le sentiment que j'ai d'aller mieux et de remonter la pente et cette chute et l'état dans lequel je finis le rêve...
D'habitude je chute toujours souplement dans mes rêves, pourquoi être resté si raide cette fois ?

Et finalement toutes ces blessures, ces écorchures, et le sang qui sort de mon sexe, que représente tous ces dégats ?

magicien Je crois que je viens d'en saisir un bout...
Ces derniers mois, en même temps que je remonte la pente au niveau "social/professionnel/valorisation" je me réafirme dans mon couple au niveau de la sexualité, (tout cela doit avoir un rapport ! haauum !!) ma compagne, au début allongée sur un tronc phallique au dessus de moi, effectivement parasitage frustration / infériorité puisque son désir (qui fût une énorme bouffée d'oxygène et de valorisation pour moi au début de notre relation) a pris la poudre d'escampette et que je fût et suis encore trop à mon goût tributaire (et dans une relation de dépendance) d'une éventuelle remontée de sa libido.

J'ai effectivement pris la décision de me débarrasser de toutes ces ficelles, c'est une décision forte et très consciente, de ne plus rester tributaire des autres et de poser des actes par moi même, c'est ce que je fais.
Cette chute "raide" est peut être là pour me signifier que je suis peut être un peu "raide" dans cette nouvelle façon d'être...
Dans la réalité, effectivement, cela a permis à ma compagne de se rapprocher de moi... Alors peut être finalement que la fin du rêve marque bien mon état présent, les ficelles ont cédées, je touche à nouveau le sol, je suis bléssé, mes jambes (symboles du mouvement, du déplacement, de l'action) sont abimées mais se réparent et je crois que je pleure quand je constate, prend conscience, à quel point ma fonction "sexuelle " était profondément "atteinte" par le parasitage...

Qu'en penses tu ?

Après que ce rêve ait démontré combien tu te «rates » parfois, en t’éloignant de toi-même, je ne peux m’empêcher depenser au film « le 3ème homme ».
Surtout lorsque tu précises : « Je suis le 3ème joueur.. ».
Sauf que tu serais à la fois les trois personnages scratch , disons une « dérive » qui part rechercher des témoignages de sa valeur, afin de recouvrer son authenticité.
Sauf, surtout, que ce qu’il y a de beau en toi n’est pas mort mais souvent perdu de vue dans les brouillards du doute.
Ce film relate les recherches d’un mec « raté » venu retrouver son ami d'enfance. À son arrivée il le découvre mort dans un étrange accident,
alors que la police le soupçonnait d'être au coeur de sombres trafics.
Le mec part alors à la recherche du "3e homme", un témoin non identifié
de l'accident, pour comprendre les raisons de ce décès.
Dans l’atmosphère des bas-fonds où une faune s'entre-dévore, il est
difficile de reconnaître le "vrai" du "faux", de ce jeu du chat et de
la souris.
Ce mec va de découverte en découverte, jusqu'à connaître la vérité...
Ce film traduit les dérives qu’induit l’enfermement.
-> je vais essayer de le voir
Wink
"Sauf, surtout, que ce qu’il y a de beau en toi n’est pas mort mais souvent perdu de vue dans les brouillards du doute."-> j'aime beaucoup ça I love you


Merci beaucoup en tout cas Bozarchi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bozarchi
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 642
Age : 68
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Lun 7 Sep - 13:05

Salut Minanga,

J’avais écrit : « Le poker est également un jeu de bluff, qui cache un désir de domination ».

Tu as commenté (à juste titre) : « J'essaie de comprendre les règles du jeu, mais rien n'y fait, la logique m'échappe et pourtant il y en a une…Le bilan c'est que toute ma réflexion ne m'a servi à rien… vade retro le penseur inutile"

En fait, ce désir de domination est un produit de l’intellect.
C’est lui qui veut gouverner avec la pensée (la réflexion) alors qu’on devrait être davantage à l’écoute des émotions et de l’intuition, afin d’être mieux dans l’acceptation et en phase avec ce qui se présente.
Donc être authentique et souple, moins raide...

Ce qui gêne, c’est ce foutu ego qui fait se préoccuper de ce que tu nommes le « regard des autres ». De fait, on devient dépendant d’eux (de leur regard). Alors on essaie de les dominer pour inverser cette tendance.
Mais on ne sort pas d’un jeu de bluff, puisqu’ils renvoient surtout ce qu’on projette sur eux. Hors, ce qu’on projette n’est que l’ego surfacique, tel Narcisse lorsqu’il admire son reflet dans l’eau, jusqu’à se noyer...
L’ego est constitué de ces artifices auxquels je faisais allusion.
Apprendre à se connaître est un long travail qui permet (notamment) de découvrir ses limites, et de les apprécier. C’est ce qui se passe lorsque tu essayes de toucher les bords de la faille.
Toucher les bords, c’est entrer en contact avec la terre, le concret, la vibration la plus basse. Car il ne peut exister de haut sans bas, l’ensemble est indissociable.

Mais ce n’est pas parce qu’on se casse la gueule plusieurs fois, qu’il faut considérer cela comme des échecs. Ce sont seulement des opportunités qui donnent l’occasion de se découvrir davantage pour progresser, même si notre société mercantile basée sur la spéculation et les apparences, n’est pas le meilleur modèle d’évolution.
A partir de 2 il faut composer, ce n’est pas plus facile dans un couple que dans une autre société. Il faut réussir à s’adapter sans se perdre, ni dégrader son environnement.
La pieuvre passe par des trous minuscules mais reste très vulnérable. La carapace du crabe est rigide parce que les vagues le projettent contre les rochers.

Si à un moment ta compagne est allongée sur un tronc phallique, au dessus de toi, cela confirme bien un rapport de force qui se répercutait (aussi) dans la relation sexuelle de votre couple.
Normal...
Les conflits de rivalité causent toujours des dégâts, ce sont toutes ces blessures, ces écorchures, et le sang qui sort de ton sexe. Tu n’es plus un boy-scout avec seulement des croûtes aux genoux.
Vivre bien avec l’autre et les autres, nécessite d’apprendre à être bien avec soi-même.
Patience...

C’est un bon rêve.
yeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perce-reve.fr
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Lun 7 Sep - 20:07

Ok, merci Bozarchi, je comprend beaucoup mieux le message de bluff, de limites, de repères et d'authenticité...

C'est un endroit où je ne veux pas trop regarder car... c'est quand même un gros morceaux... mais comme tu dis : patience... inhiber l'ego bléssé, générant orgueil et volonté de contrôle/domination... ouais un gros morceaux...

... je crois que je comprend mieux aussi le rêve que j'ai fais le lendemain...

En moto, après m'être perdu dans une ville, j'ai pris la route, j'ai dit à mon ami (qui était en voiture) que j'avais envie/besoin de rouler plus vite, plus loin... ce que j'ai fait, je me sentais bien et libre, je me suis finalement retrouvé dans une maison, un long couloir avec plein de portes et je voyais par une porte entrouverte un gars (géobiologue, nettoyeur de mauvaises ondes dans les maisons) qui s'activait avec des instruments, j'ai été curieux, j'ai poussé la porte, je le regardais faire, il était assez excité de la tête, puis j'ai vu sur une étagère des statues d'animaux qui se sont mises en mouvement, l'attention de tout le monde s'est tournée à cet endroit, lui faisant des commentaires, disant que ce phénomène était sans doute à l'origine des perturbations dans la maison. Une force douce a fait que je me suis approché naturellement de ce phénomène étrange mais j'avais dans un coin de ma tête "qu'est ce que je suis entrain de faire ? qu'est ce que les gens vont penser de moi ?" et j'ai proposé mes mains à ces animaux, ils se sont approchés, sont venus renifler puis sont repartis apaisés, seul un animal qui ressemblait à un sanglier est resté énervé et agressif, il tentait de me mordre. Je n'en ai pas eu peur, j'ai retiré les mains en disant qu'avec celui ci cela ne marchait pas, alors le gars m'a dit qu'il fallait qu'on lui retouve sa famille, qu'il avait déjà eu le cas et que ça avait fonctionné.
Nous sommes sortis et je le voyais qui apellait la famille du sanglier dans la forêt de l'autre côté, en courant dans le jardin, en sautant, en dansant... j'étais un peu géné de son comportement si "décalé" mais je l'observais puis je me suis pris au jeu, j'ai couru moi aussi, j'ai sauté et je me suis mis à faire des pirouettes et je me régalais, et hop un salto Very Happy
Je pense que notre danse a fonctionné... ensuite je marchais tranquillement dans le jardin et j'ai vu la propriétaire de la maison qui était assise sur un banc et qui était très perturbée, j'ai compris que tout ce qui venait de se passer était pour le moins perturbant et que beaucoup de choses venaient de changer pour elle, je me suis alors approché (encore une fois poussé par cette force tranquille et géné de prendre cette initiative) j'ai passé les mains sur son visage puis sur ces avants bras et ces mains et je lui ai demandé si ça allait mieux maintenant... Elle s'est levée et m'a dit "Oui".

Ce rêve me propose t il une piste pour l'émergence de l'authentique ? En tout cas il fait apparaître par trois fois des comportements qui semblent tout a fait naturels et qu'un mécanisme de contôle enraye la fluidité, pertube...

Bon allez, stop la tronche, je vais me laisser guider par cette nouvelle nuit, Bozarchi, merci pour ton regard bienveillant et si plein d'humanité, merci l'homme copain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bozarchi
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 642
Age : 68
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Mer 9 Sep - 18:51

Oui Minanga, je pense que tu as bien compris ce rêve.

Tu écris : « En moto, après m'être perdu dans une ville, j'ai pris la route, j'ai dit à mon ami (qui était en voiture) que j'avais envie/besoin de rouler plus vite, plus loin... »
J’ignore de quel ami(e?) il s’agit, mais la moto qui quitte la ville confirme ton besoin d’évoluer de manière davantage autonome sur une voie plus personnelle (moins parasitée par l’extérieur).
La porte entrouverte, parmi toutes celles du long couloir, est l’opportunité de découvrir enfin ce qui induit les sentiments de frustration et d’enferment représentés par ce lieu à l’aspect d’un passage obligé.

Tout se passe comme si le géobiologue excité qui s'activait avec des instruments (artifices) te représentait dans un premier temps. Mais, après une période d’observation, tu interviens sans rien d’autre que ce qui émane naturellement de toi, et la magie opère : c’est le retour à la vie par la libération. Ces statues sont à comprendre comme autant de statuts dans lesquels on menace d’emprisonner soi-même, puis les autres par effet de réciprocité.
Le sanglier, qui est un cochon sauvage, incarne ta libido encore mal canalisée, et plus particulièrement cette sexualité qui occasionne les dégâts dont il est question dans le rêve précédent.
Puisque la forêt représente ce potentiel obscur non identifié et menaçant, l’ensemble est à nouveau une incitation à découvrir qui tu es puisque cet animal, qui représente ce qu’il y a de plus authentique en toi, doit retrouver sa famille (son appartenance, son identité).

Danser avec les éléments, c’est être en harmonie avec les forces de la nature, sans mentaliser ni se soucier du qu’en dira-t-on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perce-reve.fr
Minanga
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Age : 46
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Mer 9 Sep - 20:40

Toute ma carcasse est ébranlée, j'ai parlé et pleuré ce soir... enfin...

Je m'approche de moi.

Bravo et merci d'avoir su/pu t'infiltrer dans ma muraille

Merci à toi, merci la vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsation
Chaman
Chaman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 605
Age : 37
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Mer 9 Sep - 22:19

Qu'est-ce que j'aime ces deux hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bozarchi
Chaman
Chaman
avatar

Masculin
Nombre de messages : 642
Age : 68
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   Jeu 10 Sep - 6:34

- Pour Minanga :
De l’extérieur, j’ai juste observé les fissures naissantes dans ta muraille.
C’est toi qui fais le reste.

- Pour Pulsation :
Quel plaisir de revoir ta trace !
Je t’adore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perce-reve.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01-09-09 fête, poker, chute...   

Revenir en haut Aller en bas
 
01-09-09 fête, poker, chute...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chute de cheveux
» nouvelle à chute du XIXe (ou plus récente mais libre de droits)
» en chute libre !!!!!
» Nb de jours avec chute de neige : 2010 un cru exceptionnel ?
» Jean-Paul II Émission Spéciale- Son rôle dans la Chute du communisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Introspection :: Chambre :: Grimoire des songes :: Minanga(nanas-beh quoi?)-
Sauter vers: